balancement

balancement [ balɑ̃smɑ̃ ] n. m.
• 1487; de balancer
1Mouvement alternatif et lent d'un corps, de part et d'autre de son centre d'équilibre. bercement, branle, oscillation, vacillement, va-et-vient. Le balancement du corps dans la marche. Le balancement des bras. Un balancement continuel de la tête. dodelinement, nutation. Le balancement d'un navire. roulis, tangage.
2Fig. État d'équilibre. 1. balance, équilibre, pondération. Disposition symétrique. symétrie . Balancement des masses dans un tableau. Le balancement des phrases dans le discours. Le balancement d'une période, l'équilibre de ses parties.
3Fig. Hésitation. flottement. Ces perpétuels balancements entre la gauche et la droite.

balancement nom masculin Mouvement alternatif d'un corps en sens opposés, autour de son centre d'équilibre : Le balancement du train. Harmonie provenant d'un équilibre entre les parties : Le balancement des phrases. Bâtiment Dans une partie tournante d'un escalier, disposition consistant à faire rayonner chacune des marches à partir d'un centre différent, afin de garder une pente régulière, nécessaire au niveau de la main courante. ● balancement (expressions) nom masculin Loi du balancement organique, loi énoncée par Geoffroy Saint-Hilaire et selon laquelle le grand développement évolutif d'un organe entraîne l'atrophie des organes voisins. Zone de balancement de la marée, partie du littoral dont le modelé, l'hydrologie, la flore et la faune sont conditionnés par la montée et la descente quotidienne de la mer. Balancement des formes, mise en accord des trois vues principales du plan des formes d'un navire permettant d'obtenir des courbes lisses dans chaque vue. Balancement de la voilure, répartition des surfaces de voilure d'un navire la plus favorable à la marche. ● balancement (synonymes) nom masculin Mouvement alternatif d'un corps en sens opposés, autour de son...
Synonymes :
Contraires :
- arrêt
Harmonie provenant d'un équilibre entre les parties
Synonymes :
- équilibre
- pondération
Contraires :
- déséquilibre
Marine. Balancement des formes
Synonymes :

balancement
n. m.
d1./d Mouvement d'oscillation d'un corps qui s'incline alternativement d'un côté et de l'autre de son centre d'équilibre.
d2./d Fig. Disposition équilibrée des parties (d'une phrase, d'un tableau, etc.).

⇒BALANCEMENT, subst. masc.
A.— Mouvement alternatif imprimé à un corps qui s'écarte latéralement ou de bas en haut et inversement de son centre d'équilibre :
1. Le ciel étoit parsemé d'étoiles brillantes, mais la lune lui refusoit sa lumière. On ne distinguoit plus rien hors de la barque, et le balancement alternatif des rameurs s'y faisoit à peine apercevoir.
NODIER, Jean Sbogar, 1818, p. 197.
2. La carriole, haut suspendue et peu chargée, bringuebale sur ses ressorts, et ce balancement monotone, dans la nuit, invite au silence, au sommeil.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 719.
En partic. Mouvement régulier de va-et-vient; oscillation :
3. Nathanaël, nous n'avons pas encore ensemble regardé les feuilles. Toutes les courbes des feuilles... Feuillages des arbres; grottes vertes, percées d'issues; fonds déplaçables aux moindres brises; mouvance; remous des branches; balancement arrondi; lamellicules et alvéoles... branches inégalement agitées...
GIDE, Les Nourritures terrestres, 1897, p. 226.
1. Au fig. Incertitude, hésitation; mouvement par lequel on est poussé tantôt vers une chose, tantôt vers telle autre :
4. C'est dans cette ambiguïté fondamentale que réside le secret de Kafka. Ces perpétuels balancements entre le naturel et l'extraordinaire, l'individu et l'universel, le tragique et le quotidien, l'absurde et le logique, se retrouvent à travers toute son œuvre et lui donnent à la fois sa résonance et sa signification.
CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, 1942, p. 174.
5. L'angoisse, loin de pouvoir être réduite à une formule bien localisée, couvre toute la hauteur du registre psychique. D'un côté, elle émerge des inquiétudes organiques les plus primitives. À l'autre extrémité, elle sensibilise ses victimes, jusqu'à la moelle des os à ce vertige que donne le balancement de l'être entre l'être et le néant.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 234.
2. Spécialement
OCÉANOGR. Balancements des marées. ,,Partie de la côte que la mer couvre et découvre alternativement. Appelée aussi zone intercotidale`` (GRUSS 1952) :
6. D'une façon générale, plus la fraction fine du sédiment est importante, plus l'imbibition est grande et plus, par conséquent, les animaux situés à un niveau déterminé de la zone de balancement des marées sont préservés des conséquences de l'émersion.
J.-M. PÉRÈS, La Vie dans l'océan, 1966, p. 121.
GRAMM. Balancement de l'accent. ,,Déplacement de l'accent tonique, au cours de la conjugaison d'un même temps du verbe et qui a eu pour effet des différences de radicaux. Ex. : je meurs, nous mourons`` (QUILLET 1965).
MUS. ,,Nom donné par les musiciens des XVIe et XVIIe siècles au trille, à la cadence qu'on appela également tremblement`` (ROMEUF t. 1 1956) :
7. Jérôme de Moravie (...) définit le trille qu'il appelle « procellaris vibratio » (et qui devait s'appeler plus tard balancement en français, bebung en allemand, tremolo en italien).
J. COMBARIEU, La Mus., 1910, p. 73.
SKI. Balancement ou balançoire. ,,Technique de ski, employée essentiellement dans les compétitions, qui consiste à effectuer un mouvement oscillatoire avant-arrière pour acquérir une vitesse supplémentaire dans les descentes`` (GAUTRAT 1969).
3. Région. ,,Variation dans la situation météorologique qui annonce ou amène un changement de temps`` (VERR.-ON. t. 1 1908, p. 69).
En partic. ,,Se dit du temps indécis au changement de quartiers de lune`` (J.-M. ROUGÉ, Le Folklore de la Touraine, 1943) :
8. Mais c'était là contrée de pauvre chasse, depuis longtemps rasée par le fretin des braconniers : au premier balancement de lune qui venait en suivant l'ouverture, les lanternes se promenaient là tout à l'aise.
GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 215.
4. Arg. ,,Mise à pied (conducteurs de diligence)`` (ESN. 1966). Jugement, condamnation. Il est noir, il a huit balancements, / C'est un récidiviste, il a huit condamnations antérieures (J. LACASSAGNE, L'Arg. du « milieu », 1928, p. 19).
B.— État d'équilibre.
Au fig. :
9. Les alternatives de vie et de mort, ces balancements entre la reproduction et la destruction me font rentrer en moi-même et me forcent d'arrêter ma pensée sur cet ordre mystérieux et profond de la Providence qui a confié son sceptre à la nature pour dispenser les naissances et les destructions et qui a chargé la mort de renouveller et de perpétuer la vie.
CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1812, p. 71.
Spécialement
1. B.-A. Répartition équilibrée des parties en vue de composer un ensemble harmonieux :
10. Admirable balancement des lignes de Raphaël! Je me suis aperçu tout à fait de ce jour que c'est sans doute à cela qu'il doit sa plus grande beauté.
E. DELACROIX, Journal 1, 1852, p. 193.
11. La peinture romane saura satisfaire l'œil par l'harmonieux balancement des masses, par la recherche de l'arabesque, par un coloris sobre.
G. MAILLET, La Peint. relig., 1934, p. 33.
2. MÉDECINE
a) BIOL. Balancement organique. ,,Principe en vertu duquel les diverses parties d'un être se développent, acquièrent et conservent leurs proportions ainsi que leurs formes relatives`` (É.-A. CARRIÈRE, Encyclop. horticole, 1862, p. 49).
b) DENT. Balancement des dents. ,,Degré de frottement occluso-articulé des dents, en avant et de côté`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1487 « état de ce qui est en équilibre » (Voc. lat.-fr. dans GDF. Compl.); 1542 « état de ce qui est balancé » (DU PINET, Pline, XXXI, 6, ibid. : Le balancement des navires); 1690 « danse » (FUR. : balancement, ou Pas balancé).
Dér. de balancer; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :418. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 358, b) 682; XXe s. : a) 826, b) 608.

balancement [balɑ̃smɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1487; de balancer.
1 Mouvement alternatif d'un corps de part et d'autre de son centre d'équilibre. Balancer; balancé, ballant, ballottement, battement, bercement, branle, brimbalement, cadence, dandinement, flottement, fluctuation, flux et reflux, ondoiement, ondulation, oscillation, roulis, tangage, vacillation, va-et-vient. || Balancement lent, rapide, fort, faible. || Le balancement du corps dans la marche. || Un balancement continuel de la tête. Dodelinement, nutation. || Le balancement excessif, outré, de ses hanches. Tortillement. || Le balancement d'un hamac, d'un pendule. || La houle imprime un balancement au navire. Bricole, roulis, tangage. || Le balancement apparent de la lune autour de son axe. Libration.
1 Comme le mouvement du flux et reflux est un balancement égal des eaux, une espèce d'oscillation régulière (…)
Buffon, Théorie de la Terre, 2e disc.
2 Quelque mal de cœur que me causât le balancement de la voiture (…)
Marmontel, Mémoires, II.
3 Nous nous endormîmes ainsi entre deux lames, bercés par le balancement insensible d'une mer qui faisait à peine incliner le mât.
Lamartine, Graziella, IV, 23.
3.1 (…) le vent souffle dans les feuilles, entraînant les rameaux entiers dans un balancement, dans un balancement, balancement, qui projette son ombre sur le crépi blanc des murs.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 9.
3.2 Chez le Mammifère sauvage en captivité on voit la déviation des chaînes opératoires corporelles conduire vers une rythmicité factice, des balancements périodiques qui reconstituent pour le sujet captif un véritable cadre dans lequel il est intégré spatialement et temporellement.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. II, p. 103.
Ski. Mouvement d'oscillation du corps destiné à accélérer la descente.
Sports. Mouvement alternatif du bras, de la jambe, de part et d'autre d'un centre d'équilibre (lancers, gymnastique…).
Par métonymie. || Zone de balancement des marées : zone du littoral que la mer couvre et découvre, selon les marées.
Fig. (Vx ou littér.). Mouvement par lequel on balance entre plusieurs partis, inclinant tantôt d'un côté, tantôt d'un autre. Flottement, hésitation.
4 C'est alors qu'il se fait un balancement douteux entre la vérité et la volupté (…)
Pascal, De l'esprit géom., 2e fragment.
2 Fig., rare. État d'équilibre. Balance, équilibre, pondération. || Un balancement harmonieux. Harmonie.
Spécialt. Dans une œuvre d'art, Disposition équilibrée des parties. Balancé, 2. || La symétrie est le plus rigoureux des balancements (Réau).
5 (…) on aime la symétrie : il faut une espèce de pondération ou de balancement, et un bâtiment avec une aile, ou une aile un peu plus courte qu'une autre, est aussi peu fini qu'un corps avec un bras, ou avec un bras trop court.
Montesquieu, Goût, Symétrie.
6 Il a découvert que chaque courbe du corps humain s'accompagne d'une courbe réciproque qui lui fait face et lui répond. L'harmonie qui résulte de ces balancements tient du théorème.
Gide, Journal, 25 avr. 1909.
Le balancement des phrases dans le discours. || Le balancement d'une période : l'équilibre de ses parties.
CONTR. (Du sens 1). Arrêt, blocage, immobilisation; décision. — (Du sens 2) Déséquilibre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • balancement — BALANCEMENT. s. masc. Mouvement par lequel un corps penche, tantôt d un côté, tantôt de l autre. Ceux qui dandinent en marchant, font avec lour corps un balancement fort désagréable. Le mouvement de vibration que quelques Astronomes ont observé… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • balancement — Balancement. s. m. v. Action par laquelle une chose est balancée. Tenir son corps dans un juste balancement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Balancement — Bal ance*ment, n. The act or result of balancing or adjusting; equipoise; even adjustment of forces. [R.] Darwin. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Balancement — (franz., spr. langß máng, Bebung), eine Spielmanier auf dem Klavichord (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • balancement — (izg. balansmȃn) m DEFINICIJA glazb. 1. drhtaj, podrhtavanje, vibrato, bebung 2. pov. u 18. st. naziv za tremolo ETIMOLOGIJA fr …   Hrvatski jezični portal

  • balancement — Balancement, Libramen …   Thresor de la langue françoyse

  • balancement — (ba lan se man) s. m. Mouvement alternatif d un corps. Le balancement d une voiture, d un bateau. •   Une forte puissance soulève et abaisse alternativement les flots, et fait un balancement de la masse totale des mers en les remuant jusqu à la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BALANCEMENT — n. m. Mouvement par lequel un corps penche alternativement d’un côté et de l’autre. Ceux qui se dandinent en marchant font avec le corps un balancement fort désagréable. Le balancement d’une voiture, d’un bateau, d’un corps suspendu. Par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • BALANCEMENT — s. m. Mouvement par lequel un corps penche alternativement d un côté et de l autre. Ceux qui dandinent en marchant, font avec le corps un balancement fort désagréable. Le balancement d une voiture, d un bateau, d un corps suspendu.   Il se dit,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Balancement — Ba|lan|ce|ment 〈[balãs(ə)mã:] n.; od. s; unz.; Mus.; beim Klavichordspiel〉 Bebung, Schwingung durch rasch wechselnden Druck auf die Taste [frz.] * * * Balancement   [balãs mã, französisch] das, s, Musik: die Bebung. * * * Ba|lan|ce|ment [balãs(ə) …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.